Sommes des planètes !

Partie II

planeteyeux

 

NOUS ALLONS MAL ET NOTRE PLANÈTE AUSSI

Êtes vous rendu compte que l'un va avec l'autre ?

 

En général, nous accordons aux autres le respect que nous accordons à nous-mêmes !

Je mange donc je suis, j’achète donc je suis... et au diable ce qui se cache derrière, (bah, justement ça lui va à merveille) quelque chose dans cette ordre là. Rares sont ceux qui se posent des questions au sujet du monde qui les entourent !

Nous essayons de vivre au mieux ou du moins ce que nous pensons être le mieux... mais sans trop penser.

Nous récoltons ce que nous semons, à court et à long terme, c'est un fait auquel personne ne peut échapper.

Les maladies dégénératives surviennent avec l'age. C'est-à-dire, plus on vit longtemps plus il y a des chances de devoir faire face à une maladie de ce genre. Et pour cause l'encrassement cellulaire comme ; Parkinson, Alzheimer, rhumatismes et dérivés, cancers, diabète, etc.

Mais qui est la cause de ces encrassements ?

Fort est de constater que souvent la réponse du médecin au malade est « on ne sait pas trop » ou des fois c'est carrément un léger haussement d’épaules - à quoi bon d'extrapoler - le médecin est roi, il dispose de ses sujets, il ordonne et ceux qui se posent le moins de question obéissent, car ils sont convaincus qu'il n'y a point d'alternative.

Les médicaments produits en laboratoires à partir de produits chimiques et quelques molécules copiées dans la nature (néanmoins restent de synthèse), pourront soulager, soutenir, servir de béquille... « Et on verra bien... dans quelques semaines venez me voir et on ajustera, avec d'autres molécules s'il faut ! » dira entre les linges le médecin. Et àaucun moment le médecin a essayé de comprendre le problème à la base. Il y a de fortes chances que le patient n'ait guère besoin de médicaments, il suffirait de réduire ou enlever certains produits du quotidien. Les médicaments à long terme peuvent même causer d'autres pathologies.

Les maladies auto-immunes surviennent tôt dans la vie :

Autisme, leucémie, hyper activité, allergies, cancers, etc et ça peut être les mêmes que les dégénératives. La prédisposition génétique est un facteur majeur, mais pas seulement.

Le système immunitaire qui se détraque et qui attaque son propre hôte (soi-même), est lié probablement à un ensemble de produits que nous consommons tous les jours, soit alimentaires, soit dans l'environnement et inévitablement aussi à la prédisposition génétique de tout un chacun. Sans oublier que lors de nos premières années de vie, on nous a inoculé – des vaccins – un ensemble de molécules, comme la bactérie de la maladie en question, mais aussi de l'aluminium et autres adjuvants de synthèse que le métabolisme stocke probablement toute sa vie sans ne savoir que faire de ces métaux lourds.

Le plomb dans les dents ou dans l'air qu'on respire, le fluor dissimulé un peu partout y compris dans l’hygiène dentaire quotidienne. Beaucoup de métaux lourds sont lâchés dans la nature et ensuite ingurgités dans la nourriture. Ainsi que dans l'eau et dans l'air qu'on respire, pour finir ils sont stockés et « bien rangés » dans l'organisme humain tout au long de notre existence. Évidemment, ils ne restent point anodins !

En fonction de la vitalité de chacun ces produits, qu'ils soient de synthèse ou naturels, peuvent créer une dégénération cellulaire... et tôt ou tard cela fera boum !

La nature se recycle et se renouvelle tout au long des saisons. Cependant vu la situation actuelle, il faudrait se passer du tout confort habituel pour éliminer et détoxifier notre planète : stop voiture, électricité, moyens de communication, chauffage, achat d'habits, matériaux, cultures et élevages intensifs, manger moins etc. C'est comme un jeûne qu'il serait judicieux de faire subir aux organismes vivants de notre planète, ceci dit : NOUS ! Stop TOUT !

Le chaos annoncé qui ne plaît guère à personne, n'est-ce pas ?

C'est identique avec notre métabolisme, il est conçu pour se renouveler régulièrement et aller vers la vie, la santé et le bien-être... mais nous entravons beaucoup ce processus. Sous l’influence du profit qui nous entoure, devenir conscient des choses qui nous veulent du mal, c'est un luxe. Inconsciemment ou consciemment pour la majorité, la vie moderne mène vers l'autodestruction de notre planète métabolique et de la planète où l'on vie. Un ou deux petits gestes pour notre planète ne suffisent guère. Notre planète métabolique ne peut pas s’épanouir dans un climat déficitaire.

Malencontreusement, je constate que la majorité des citoyens ne cherchent pas l’épanouissement dans le sens de la vie et du bien-être. Tout est tellement biaisé que la société à fait de ceux qui se laissent faire des morts-vivants. En plus d'une alimentation déstructurée, nos citoyens ajoutent une couche supplémentaire – Pour certains la vie c'est une bonne bouteille d'alcool, un cigare ou des cigarettes, des drogues... y compris le sucre. Sucre qui fait partie intégrante des drogues les plus vilaines, car on cuit à petit feu... l’obésité et le diabète sont bien des dérivés du sucre et probablement avec une prédisposition génétique accrue pour ceux qui ont une tendance à ce type de pathologie. Je comprends que c'est facile à commenter, mais pour ceux qui sont attachés pour des raisons souvent psychosomatiques, c'est plus difficile de s'en passer... mais pas infaisable !

Tout est tellement bon et tellement plaisant, que se remettre en question serait presque une hérésie... après on se plaint, hein !

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Si on devrait se comporter en scientifiques et analyser certains MAGASINS, alors on n'y mettrai rarement ou jamais les pieds. Imaginez et réfléchissez par vous mêmes :

  • boulangeries : cuissons à haute température = cancérigène + farines blanches à semis blanches et un petit peu de complet = sucres totalement vides de nutriments, sucres rapides à semi-rapides sans intérêt à moins de faire du sport, et le dernier sucre lent + fibres. Et certains pains contiennent aussi des additifs et trop de sel. Et le comble, c'est l'aliment que tout le monde consomme le plus.

  • pâtisseries : cuissons idem que la boulangerie + farines blanches, saccharose, glucose, colorants, additifs, produits laitiers déstructurés (en poudre, UHT, etc) et etc etc avec encore beaucoup de choses qu'on ne sait point. Donnez moi un nutriment dans une pâtisserie commerciale, un seul qui soit bénéfique à notre métabolisme ? Le PLAISIR ! Certes, tout pour bien faire un diabète ou de l'artériosclérose si on utilise régulièrement ces produits.

  • bonbons : de toutes les couleurs et parfums, la pièce est dédiée rien qu'à ce type d’ingrédients : saccharose, glucose, colorants = poisons (beaucoup de produits très transformés et que l'organisme ne sait quoi faire) le tout est dédié principalement à nos bambins

  • il n'y a pas que les magasins alimentaires, la liste des magasins est longue... et fastidieuse... je passe, à vous de faire preuve de discernement !

A suivre...

Paula Otero

Consultante en Nutrithérapie - BioChimie Alimentaire

Partie IPartie III