TOUT CRU DANS L'ASSIETTE vitamines, minéraux & oméga 3

tout cru

protides, glucides, antioxydants... et tellement plus !

Photo :

Pousses d'épinards – courgette – céleri vert – pomme verte – noix – coriandre fraîche – graines germées – oignon rouge – etc !

Sauce :

Vinaigrette au citron & curry – huile colza oméga 3 & olive oméga 9

Laissez votre imagination créer un mélange de produits naturels et de saison dans votre assiette.

vegetaux et noix

Santé !!

---------------------------------------------------------------------------

Étude avec des mammifères – LES CHATS

Nous ne sommes pas des chats

– mais nous sommes DES MAMMIFÈRES

 

Une expérience alimentaire oubliée :

De 1932 à 1942, le Dr F. Pottenger Jr, de Monrovia, en Californie a réalisé une étude sur 10 ans et couvrit quatre générations de chats, soit 900 au total.

Il contrôlait simplement leur alimentation.

1er groupe : alimenté par du lait cru pasteurisé et de la viande cuisinée.

2ème groupe : viande crue et du lait cru non pasteurisé.

Dans le groupe de chats qui n’avait mangé que du cru, aucune maladie dégénérative chronique ne fut constatée. Ils vécurent bien plus longtemps que les membres des autres groupes et moururent de vieillesse.

Au sein des groupes ayant consommé une association d’aliments cuisinés :

- La 1ère génération, les chats ont présenté des symptômes de maladies dégénératives chroniques tels que : allergies, asthme, arthrite rhumatismale et ostéo-arthrite, cancers, maladies cardiaques, maladies du rein, du foie et de la thyroïde, maladies des dents et ostéoporose.

- La 2ème génération a présenté les mêmes maladies, de manière un peu plus grave.

- La 3ème génération, la plupart des chatons étaient mort-nés ou sont nés avec des maladies et sont morts dans les six mois après leur naissance.

- La 4ème génération, l’étude a pris fin parce que les chats étaient devenus stériles.

Et voilà, la preuve est faite que notre alimentation n’est pas optimum. La cuisine est, sous nos latitudes, une culture, un art de vivre. Mais, il conviendrait de manger beaucoup plus souvent des produits crus. Nous avons reçu, de par notre culture justement, mais aussi par la multitude d’informations diverses et variées dont nous disposons via la presse, les livres et internet, de fausses informations.

 

 

C’EST LA SANTÉ QUI NE COÛTE RIEN

L’information la rend GRATUITE !

Faites en bon usage !