C’EST LA SANTÉ QUI NE COÛTE RIEN

LES EFFETS D'UNE CONSOMMATION EXCESSIVE DE FRUCTOSE

siropmais

Les fruits contiennent 2 à 11 % de fructose, le miel 40 % et le sirop de maïs de 42 à 90 %.

Le sirop de maïs est utilisé comme édulcorant par l'industrie agro-alimentaire (sodas, certaines pâtisseries, certains jus de fruits, sucreries,...).

La consommation de fructose a considérablement augmenté au cours des 40 dernières années, principalement depuis l'apparition du sirop de maïs hydrolysé riche en fructose (HFCS). Cet édulcorant a remplacé le glucose dans la foule d'aliments préparés, en raison de son faible coût et de son important pouvoir sucrant.

Le fructose a un IG relativement bas 20.

Il peut être consommé en petites quantités, même par les diabètes du type 2.

Par contre de grandes quantités ou des petites quantités répétées quotidiennement ont des effets délétères. Le fructose est rapidement absorbé dans les intestins et doit ensuite être métabolisé dans le foie. Comme il ne peut pas être stocké, en cas d'apport trop important, il est directement transformé en graisses.

  • il favorise l'insulino-résistance et le syndrome métabolique

  • il favorise les ballonnements et la diarrhée

  • le fructose raffiné contribuerait à la croissance des cellules responsables du cancer du pancréas...

L’étude de Ludwig DS, Peterson KE, Gortmaker SL Lancet 2001 ; 357:505-8

sur des lycéens âgés de 14 à 18 ans a démontré que les adolescents qui consomment le plus de fructose sont ceux qui ont le plus de marqueurs sanguins connus pour augmenter les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2. 

Faites en bon usage !